Cette année encore, l’AMICS sera présente au concours général des métiers « Technicien en réalisation de produits mécaniques » (TRPM – anciennement Technicien d’usinage).

Fabrice Chevaleyre, délégué général de l’AMICS, sera juré des épreuves pratiques qui se dérouleront du 29 au 31 mai au lycée des métiers Jean-François Champollion de Figeac (46).

Ce concours a pour objectif de distinguer les meilleurs élèves et apprentis préparant un bac professionnel.

A l’issue de l’épreuve écrite qui s’est déroulée le mardi 12 mars dans toute la France, 6 candidats ont été sélectionnés pour “s’affronter” dans l’établissement figeacois.

Le concours évalue les candidats sur des sujets conformes aux programmes officiels, mais dans le cadre d’épreuves exigeantes, valorisant la démonstration de l’excellence en termes de savoir-faire. C’est également l’occasion de valoriser les métiers, les formations et les établissements ou centres de formation associés.

Historique du concours général

Le concours général a été institué par l’Université de Paris pour distinguer les meilleurs élèves. Les premiers prix qui s’adressaient au départ aux garçons des lycées parisiens furent décernés en 1747 en Sorbonne. Le concours général s’est ouvert aux élèves de province et aux filles en 1924. Limité à l’origine au français, au latin, au grec, à l’histoire, aux mathématiques et à la physique, il s’est ouvert en 1981 aux disciplines technologiques et en 1995 aux spécialités du baccalauréat professionnel.

Organisation du concours et nature des épreuves

Le Concours Général des Métiers “Technicien en réalisation de produits mécaniques” et notamment sa partie pratique finale reflète le plus haut niveau de compétences possibles pour un élève de baccalauréat professionnel.

Le concours se déroule en deux parties :

– La première partie, sur une durée de 6 heures, consiste à répondre à des problématiques techniques autour d’un sujet écrit. Cette partie évalue les connaissances et savoirs fondamentaux. Elle se déroule dans chaque académie.

– La seconde partie dite « finale nationale », se déroule sur plusieurs jours, et aboutit à une réalisation.

Dans le cadre du CGM technicien en réalisation de produits mécaniques, le candidat est amené à réaliser une ou plusieurs pièces dont le caractère technique et la valeur ajoutée sont déterminants.

Les candidats sont évalués sur le résultat produit mais aussi sur la démonstration de leurs compétences :

* qualifier une production

* préparer informatiquement les usinages (utilisation de la chaîne numérique)

* mettre en œuvre la ou les machines-outils

* conduire l’usinage

* contrôler et valider le travail

* remédier aux erreurs ou imperfections

* parachever les pièces en vue de leur assemblage

* assembler les pièces


PARTAGEZ CETTE INFORMATION SUR




RETOUR AUX ACTUALITÉS